Techniques de bijouterie - Le Sertissage

En bijouterie joaillerie, le sertissage (ou mise en pierre) est une technique de fixation des pierres ou des diamants sur un bijou. Cette technique est réalisée par le sertisseur. La monture (corps de bague par exemple) joue le rôle de fixateur. Le sertisseur lui ajuste les pierres à l’aide d’un outil spécifique : l’onglette. 

Les techniques principales de sertissage en bijouterie

 

  • Le serti à griffes

Le serti à griffes est la méthode la plus utilisée parce qu’elle met le mieux en valeur la pierre qui reste découverte. Il est couramment utilisé pour les solitaires. Le travail consiste à enserrer des pierres entre plusieurs griffes. Chaque griffe portera la pierre, puis elles seront rabattues pour la faire tenir. Pour finir elles seront boulées avec une fraise cloche. La pierre peut être logée dans un berceau surmonté de 2 à 8 griffes, mais le plus souvent les pierres sont serties à 4 griffes.

serti griffe

  • Le serti illusion / invisible

Cette technique de serti est surtout utilisé en bijouterie sur les bague à pierres calibrées (la coupe princesse). Cela consiste à simuler des pierres avec le métal. Le métal et ensuite localement rhodié pour en accentuer l’effet. Cela est réalisé à l’échoppe et à la fraise.

serti invisible

  • Le serti rail

Souvent utilisé pour les alliances diamants,  Les pierres sont placées entre deux rainures parallèles. C’est un sertissage assez résistant. Les pierres les plus adaptées sont les gemmes en forme carrée, ronde, ovale ou baguette.

serti rail

  • Le serti clos

Cette technique consiste à ceinturer la pierre d’une feuille de métal. Le bijoutier rabat le métal tout autour de la pierre à l’aide d’une marteleuse puis dégage une petite bordure que l’on appelle le “filet”. Lorsque le métal ne ceinture pas toute la pierre, on parle alors de serti demi- ou semi-clos.

serti clos

  • Le serti à grains (pavé)

De nombreuses petites pierres sont maintenues par de fines griffes rapprochés les unes aux autres, cela donne un effet “Pavé”. On utilise des perles minuscules en métal qui ressemblent à des mini-griffes. Pour les pierres de petit diamètre uniquement, la portée est réalisée avec des fraises (conique, flamme ou boule). A l’aide d’un burin, le sertisseur sort les grains du métal qui viennent bloquer la pierre sur le feuilletis.

serti grain

  • Le serti de masse

Cette technique de sertissage se fait sur une surface arrondie. Les pierres sont intégrées dans la masse du métal et le métal extérieur est rabattu à la marteleuse. Les pierres avec ce type de serti se retrouvent à fleur de métal.

Le serti de masse

Le serti de masse

  • Le serti barrette 

C’est une technique qui permet de sertir plusieurs pierres les unes à côté des autres entre 2 barrettes de métal. Seul inconvénient, ce type de sertissage réduit les options de mise à taille, et en particulier le rétrécissement, car en réduisant l’arrondi de la bague, on desserre obligatoirement les barrettes et les pierres risquent de tomber ou de n’être plus bien ancrées. 

serti barrette

  • La bague tension

La pierre est maintenue à ses extremités par la pression du métal. Ce sertissage donne l’impression d’une pierre flottant entre le rail.

La bague tension

La bague tension