Prix Jacques Lenfant

Prix Jacques Lenfant

Depuis son plus jeune âge, Jacques Lenfant baigna dans le monde merveilleux de l’Atelier où de grandes mains transforment les rêves en bijoux et la poésie en joyaux, grâce à son père, George Lenfant.

L’apprentissage, la transmission des savoir-faire du Maître à son élève, est une composante essentielle de la formation pour laquelle Jacques Lenfant y consacra une grande partie de sa vie. Il fut ainsi l’un des initiateurs du CAP national de bijoutier et joaillier ; puis, en 1979, il publia un ouvrage encyclopédique de référence sur les Métiers d’Art et Bijoux Joaillerie ; en 1980, son œuvre est légitimement couronnée par Le Grand Prix du Président de la République, qu’il dédia à la Jeunesse, avant de créer le prix Georges et Jacques Lenfant.

Ainsi, il était du devoir de l’Union Française de donner au message de Jacques Lenfant un rayonnement national, à travers le « Prix National Jacques Lenfant, Prix du Métier pour sa Jeunesse ».

 

Jacques Lenfant, un bijoutier-joaillier d’exception

C’est grâce à son père que Jacques Lenfant tomba amoureux de ce Métier et qu’il décela très rapidement les secrets de la création et de la fabrication. Grâce à ses études universitaires et aux Arts Décoratifs, il a pu approfondir ses techniques, assouvir son goût des formes et des associations de matériaux précieux. Sa réussite professionnelle exemplaire lui offrit ensuite de créer des pièces pour les plus grandes maisons de la place Vendôme et de la rue de la Paix : Cartier, Van Cleef, Boucheron, Hermès, Mauboussin, Mellerio, Tiffany, Gübelin…tous les fleurons du luxe, du raffinement et de l’élégance firent appel à ses talents.

Jacques Lenfant marqua ainsi le 20ème siècle en lui offrant des réalisations d’exception, portant au plus haut niveau l’exigence de qualité et d’inventivité. Ce sont quelques 30 000 œuvres au total qu’il réalisa dans ses ateliers : hiboux mystérieux, faucons vulnérables, tortues malicieuses. Il confectionna des pièces d’orfèvrerie d’une incroyable réalité qui lui assurèrent une notoriété jusque dans les palais du monde entier.

Jacques Lenfant

Jacques Lenfant ©http://prix-jacques-lenfant.fr

A côté de ces ouvrages où le sens du détail prime, il se fit également connaître pour des pièces plus monumentales, tel le bélier de 10 kilos en or massif, commandé par un prince arabe, les épées d’Académiciens ou encore ces «grandes pièces» en métal précieux que l’État français offrait à ses hôtes.

Il faut passer du temps en atelier, se plonger dans l’ambiance qui y règne, s’approprier les outils, examiner les rituels pour devenir bijoutier-joaillier ou orfèvre : ce n’est qu’au contact de son maître d’ouvrage, en répétant les gestes observés qu’on acquiert précision, perfection, minutie, les aptitudes qui font de ce métier de main, un métier d’art.

 

Le concours national Jacques Lenfant 2016 : 10eme édition

Grâce à la participation de vos élèves, nous ne doutons pas que nous continuerons ensemble à contribuer à la notoriété de ce Prix National qui permet de découvrir de jeunes talents, ceci dans l’intérêt du Métier et de sa Jeunesse.

Le « Prix National Jacques Lenfant, Prix du Métier pour sa Jeunesse » est destiné à récompenser la qualité d’exécution et de finition d’une pièce de bijouterie-joaillerie ou orfèvrerie, en mettant l’accent sur l’intelligence, l’ingéniosité, et le tour de main dans sa mise en œuvre et sa réalisation.

À cet effet, l’Union Française de la Bijouterie, Joaillerie, Orfèvrerie, Pierres & Perles invite à concourir : les Bijoutiers, Joailliers, Orfèvres en formation initiale (scolarité et/ou apprentissage).

Pour l’année 2016, le « Prix National Jacques Lenfant, Prix du Métier pour sa Jeunesse » consiste en la réalisation (au choix du candidat) :

  • D’un pendentif « Art Déco » d’après le dessin gouaché N°15-002, en perspective, à l’échelle 1
  • D’une boite « Art Déco » d’après le dessin gouaché N° 15-001, en perspective, à l’échelle 1

[one_half]Boite orfévreBoite Orfèvre ©http://prix-jacques-lenfant.fr[/one_half][one_half_last]original pendentif Original Pendentif ©http://prix-jacques-lenfant.fr[/one_half_last]

 

La remise du « Prix National Jacques Lenfant, Prix du Métier pour sa Jeunesse » aura lieu en juin 2016 à Paris.

Lors de la remise du prix, le lauréat se verra attribuer :

  • un établi individuel équipé
  • un chèque de 1 500 €
  • un diplôme de participation

Cookson-CLAL, sponsor officiel depuis 10 ans, met à disposition des candidats pour la réalisation des pièces 1 Kg d’or (18k) et 7 Kg d’argent (pour une valeur d’environ 40 000€).

Chaque candidat se voit remettre un kit de matière d’œuvre spécialement préparé selon les consignes du cahier des charges défini par les membres du comité d’Experts.

 

[box type=”shadow” align=”aligncenter” class=”” width=””]Calendrier

Juillet à Septembre 2015
Le Comité d’Experts, composé de professionnels du Métier élus pour 3 ans, sous la présidence de M. Philippe Scordia, choisi le thème et fait réaliser les dessins (Bijouterie-joaillerie et Orfèvrerie) par le dessinateur du Comité d’experts.

Septembre 2015
Le dossier de candidature est envoyé aux établissements qui sélectionnent leurs 2 candidats.
Les candidats ont environ 6/7 mois pour réaliser leurs pièces.

6 novembre 2015
Remise du kit métal aux candidats et échanges avec les membres du Comité d’Experts.

3 juin 2016
Les établissements retournent la pièce réalisée. Le Comité d’Experts (sous scellé confidentiel et totalement anonyme) examine les pièces et désigne le lauréat et les éventuels accessits.

Fin juin
Le nom du Lauréat et des éventuels accessits sont dévoilés le jour de la cérémonie de remise du Prix.

[/box]

 

Toute l’équipe de Cookson-CLAL souhaite à tous les candidats bonne chance dans leur création… et que le meilleur gagne !

> http://prix-jacques-lenfant.fr

Banniere prix national jacques lenfant